18 avril 2018

Cramé

Premier soleil chaud du matin, s’attarder alors sur une terrasse ... La terrasse comme un infini prolongement de mon appartement ... L’impression agréablement improbable d’être ici, ou ailleurs, chez moi ... Mon intérieur à l’extérieur ... Dehors ... Dedans ... Ma topographie intime ...  Mon désordre géographique ... Ouvrir le bouquin (? ) ...  Récit (?) ...  Roman (?) ...  Oeuvre de littérature en tous cas, difficile à nommer, ou à définir plutôt. L’objet de Philippe Lançon est littéraire, de mots... [Lire la suite]

24 mars 2018

John Retro Universe !

Parlons un peu musique, histoire d’adoucir l’atmosphère de ce premier week-end printanier, plombé d'emblée par les attaques terroristes de Carcassonne et Trèbes. Parlons de l’univers de John (John Universe), un duo colmarien (68) resté en rade du côté de Temps X, plateau télé BogdanORTF ! Peu d’éléments sur ces deux aliens musicaux, John et Matt ... Aperçus en virée bâloise dans un clip, genre scopitone tendance MTV première génération, on découvre un barbu aux attributs plutôt skatecore, et un complice plus fluet comme en... [Lire la suite]
17 mars 2018

La (Euro) danse du scalp

Drôle de sensation ce matin, comme si j’avais gagné 30 ans. Rajeunir, alors qu’il y a quelques jours ma date de naissance me faisait des appels de phare. Drôle de sensation, comme si on avait perdu 30 ans. Retour vers le futur ... Bienvenue chez toi. Avant. Hier. Avant-hier ... Mais welcome. Cours Mulhouse, le vieux monde est devant toi ! On croit rêver. On se pince, non mais ... C’est dans l’air du temps. La guerre froide se réchauffe. Bon sang, mais c’est bien sûr ... Hibernatus ! On se pince ... Mars 2018 et... [Lire la suite]
12 mars 2018

Happy

«I’ll be a Happy man» salsate groove dans mes oreilles Luis Aviles adossé à son Latin Blues Band. Impeccable injonction ... Mais si je veux mon Luis ! Et oublie-moi un peu, un temps, un tantinet ... La carte du tendre est dure comme de la semelle, pourtant je l’avais demandée saignante ... Faudrait songer à changer de crèmerie. Succomber aux charmes de la nouveauté. Délaisser un quotidien perclus d’habitudes. Tenter le diable et lui bouffer la queue ! Changer de trottoir. Se prendre pour un autre et marcher à... [Lire la suite]
05 mars 2018

Rayons

Ça sentait le chaud, un peu, hier. C’était chaud, hier, un peu. Réminiscence d’un air porté disparu. On a tenté les Ray-Ban... Squatté les terrasses ... On en connaît un rayon sur cet art d’arrêter le temps. Le show du chaud, un peu, hier. Comme une répétition sans lendemain. Les rayons remballaient, se déballonnaient ... Il faudra encore se griser de ces nuages lourds. On nous avait déjà averti, comme pour nous dissuader d’y prendre goût. Circulez, y a rien à s’ensoleiller. Ils l’ont dit à la météo. Quand ça veut pas,... [Lire la suite]
Posté par ZONE 68 à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
03 mars 2018

Pluie

La pluie dehors. 2018. On sait plus, on s’y perd ... 2018, alors. Détrempé déjà comme un millésime un peu bouchonné. Et 1972 dedans. On s’imperméabilise devant un film de Claude Sautet. Montand ... Romy ... Schneider en sublime objet du désir. Yves en monumental macho estampillé 70’s, au palpitant au bord du collapsus. L’averse 2018 séchée par la love story 1972. Entre réel et nostalgie. Entre Macron et Giscard. C’est par où qu’on sort ? (Humeurs de guère. 2) See you later ! D.
Posté par ZONE 68 à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

02 mars 2018

Zèles

Tombe la neige. Dehors. Blanc. Froid. Mouillé. Gelé. Tombe la neige ... Comme nos rêves, comme nos promesses, nos illusions... Floconneux sentiment de la chute. Il faut se taire. Laisser les blancs s’installer. ...... Le silence s'imposer. ...... Les anges passer. ....... Il faudra bien quitter Moscou, ou que Moscou nous abandonne, et retrouver nos zéles du désir ... (Humeurs de guère. 1) See you later ! D.
Posté par ZONE 68 à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
30 septembre 2017

Ça vient de sortir !!!

Dans le vide poche de nos vies, les souvenirs s'entassent. Jeux de pistes, de traces ... Nous sommes tous des petits poucets dont les existences inspirent des chemins singuliers, plus ou moins abrupts, plus ou moins réguliers. Une topographie fantasmée dont, paradoxalement, on a oublié le début et dont on ignore le terme. Quitte à parler d'identité, notion polémique à géométrie variable, disons ce que nous sommes. Osons le réel, la chair, l'intime trajectoire ... Mettons la chose sur la table. Ce grain humain infalsifiable,... [Lire la suite]
18 août 2017

Vacances ... Oublie !

À force de tourner autour des spots possibles, on n'imagine pas le temps qui passe. Et dans l'imaginaire social, les vacances, congés payés (merci patron !), se dissimulent entre juillet et août. Hors ces murs saisonniers, ça sent la paresse, l'assistanat, ou, à contrario, l'oligarchie (hi hi) papier glacé voire la pente douce vers les mouroirs senioriaux ! Surfant sur le suspense éditorial, je préserve mes données personnelles et le secret de mon état des lieux, réservant (ou pas) mon outing professionnel pour de prochaines... [Lire la suite]
15 août 2017

Vacances ... (suite)

Alors ces vacances ? Toujours en partance. Toujours vacantes. Toujours dans l'entre-deux. Dans le champ de tous les possibles. Du départ ou du chant du cygne. Partira ? Partira pas ? Ça va se jouer aux dés ou à pile ou face. Et vu comme c'est parti, ça va se jouer contre la montre. Dernière minute. No way, l'avion m'inspire la fuite ... Oh, une vieille phobie, mais tenace. A défaut donc d'envolées low cost, je cultive le lunaire qui m'habite. Horizons différents certes, mais le plancher des vaches me botte. Et puis,... [Lire la suite]
Posté par ZONE 68 à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,