Zone 68 -Image

Grandir ... 

Pousser ...

Le titre du nouvel effort discographique de Grand March est d'entrée une évidence .

"Growing Old" (#14 Records) s'impose, sans prendre la pose, comme l'album de la maturité tout en réfutant en une bordée de riffs bien cinglés la désuète option du "Ça y est , on y est " ...

Nul part forcément, sinon à quoi bon marcher ...

Poursuivre l'errance toujours, entre l'autoroute pour l'enfer et l'escalier vers le paradis ...

Grandir, c'est continuer à se perdre, à nous perdre et on adore ca . 

Hanté par l'organe magique de la chanteuse (Hélène Braeuner), sirène sans dominante fixe, l'album défile, taille la route, sans se défiler.

Quel leurre est-elle ?

Tu danses, elle pleure ...

C'est par où la sortie ?

Digicode ..

Il n'y a pas d'abonné au numéro ...

Et là, les guitares (Aurélien Meyer, Cyrille Martin, Fred Lichtenberg) ...

Manches offensifs, aux relents heavy blues et trash folk, qui inventent l'improbable et réjouissante partouze de Neil "the loner" Young, des Fab Four et de Sonic Youth.

Gang bang sonore en forme de crash-test impeccable.

Alors on retourne au bar.

Play it again ...

Faut pas se leurrer, Grand March devrait continuer à dérouiller.

Hey Hey, My My ...

 

(* Prochains concerts. Le 27 mai au Grillen à Colmar, le 10 juin à Niederhausbergen- festival Agri!coolture , le 13 juin au Camionneur à Strasbourg, le 17 juin à la Popartisserie à Strasbourg et le 26 juillet au Bel-Air à Mulhouse).

See you later !!!

D.