Zone 68 - Image

Le désespoir est une drogue douce que je m’injecte toutes les nuits avec une seringue désinfectée aux utopies barbarisées.

Un shoot amer qui me branle le cœur...

Petite mort

Petite, mords-moi

Encore

Ton corps

Ébranle-moi toujours

Effrayant amour

Branle-moi

Je vacille

Dévisse ...

Tourne le vice

Serre-moi

Ne m’oublie pas, lover dose ...

Encore ...

 

See You Later !

D.