Zone 68 - Image

Et donc ...

On aura laissé mourir Alep.

Sans trop broncher.

En s'indignant un peu, pour la forme ...

Comme quoi, à l'ère des chaînes tout-infos en veux-tu en voilà, de l'Internet haut débit qui crache tout et n'importe quoi, pour tout et n'importe quoi, on peut massacrer sans relâche, durant des semaines ...

Et donc, on savait ...

Et on a laissé crever Alep.

Sans même ce fameux sursaut citoyen, ce réflexe pavlovien option morale vs humanité ...

Pas une manif d'envergure, ou même réduite au symbole.

Pourtant on a connu des mobilisations pour moins que ça, beaucoup moins que ça ...

Ainsi, pour Gaza, les pourfendeurs haineux de l'État sioniste ont attaqué des synagogues, ici, bravé des interdictions de se rassembler ...

Pour Alep niet ...

Même la fin du momifié dictateur Castro a réuni à Paris, pour un hommage hors-sol, quelques dizaines de nostalgiques pourfendeurs séniles de l'impérialisme US ...

Pour Alep niet ...

Pas l'entame d'une pétition ...

Combien de signatures contre la loi Travail ? 

Circulez y'a rien à voir.

Enfin si, on a vu, mais bon ...

C'est comme ça.

C'est Poutine, Trump et consortiums ... 

Ben oui, le nouvel ordre mondial ...

Carpe et lapin réunis pour un mariage de déraison, mais ni forcé, ni blanc.

Rouge sanguinolent et consommé à la hussarde !

"C'est la ... ??? déflagration finale" 

C'est Fillon, Le Pen et autres Insoumis bravaches de la cocarde ...

"Couchés les damnés de la terre"

C'est bientôt ...

C'est pas très nouveau ...

C'est ...

C'est Noël quoi, merde !

Et donc , Alep est mort ... 

Jouez hautbois, résonnez musettes.

See You Later !!!

D.