Zone 68 - Image

Et si l'on reparlait un peu de culture, cette appelation désormais incontrolable, vaine figure de proue d'une exception française en déliquescence.

Cette belle idée que l'on est en train de balayer prestement sous couvert de restrictions budgétaires.

Sous le tapis donc  les artistes, les créateurs ... On ne peut plus accueillir toutes les cultures du monde.

Ça se passe comme ça, à Mulhouse, comme ailleurs sans doute. Comme une lettre à la poste et personne ne bronche, ou alors très doucement, histoire de ne pas froisser nos bons subventionneurs.

Un sou est un sou, à vot' bon coeur mon maire !

L'aculture, elle, se cultive et s'avance sournoisement masquée.

Enfin de quoi se plaint-il celui-là ?  

Mulhouse ça pulse, ça Motoco grave, ça tricote, ça court, ça raclette, ça mappping, ça hip et ça hop ... et ça ferme sa gueule si tu n'es pas content, non mais !

On peut jouer sur les mots, et les maux aussi.

On peut, mais c'est alors un choix politique et non comptable, décréter que "le pain et les jeux" ont désormais assigné "la culture", soit ce qui fait sens et lien social, à ... ghetto.

Qu'on l'assume et que cesse la mascarade.

Que les grenouilles du bénitier gloubiboulga "bobovélomaisplustrèssocialo" (!!!) fassent enfin, à leur tour, leur coming out.

Alors, main dans la main, tout ce petit monde pourra ensemble communier dans les fauteuils cramoisis de quelques anciennes institutions culturelles du Bollwerk toujours en activité.

Et se pamer, comme il y a quelques jours, devant l'audace de la scène nationale à programmer Akhenaton.

Attention, petits frissons garantis, le rap marseillais sur les planches de la Filature.

C'est pas beau ça ?

Courageux ?

Symbolique ? 

Cynique plutôt. Et à contre sens voire totalement démagogique : si tu veux du hip-hop, va à lui, sinon oublie.

Safari culturel avec service d'ordre ad hoc, lorsque le microcosme s'encanaille sur les tubes d'IAM, la Filature subventionne l'industrie musicale, un peu comme Coca-Cola, dont Akhenaton avait signé ce printemps la campagne de pub.

"Hold-up mental"  chantait le groupe marseillais en 1991 ...

See You Later !!!

D.