22 juin 2018

Ma Rime Ma House (3/4)

Troisième livraison de mes papotextages décrochés de l’expo collective du Séchoir mulhousien, MADHOUSE. «Love will tears us apart» pleurait la Mersey river en bout de course de ce printemps 1980. En ricochet, l’Ill collapsait aux feulements affolants et abrasifs de «Hôtel devil». Suicidé dans sa cuisine, Ian Curtis renvoyait la cold wave à la morgue. Pour ne pas tourner mad, la house s’installait à l’Hacienda, histoire de faire reluire les dance floors et de s’inventer des nuits blanches aux contours psychédéliques option... [Lire la suite]