10 septembre 2018

Variables variations

Le désespoir est une drogue douce que je m’injecte toutes les nuits avec une seringue désinfectée aux utopies barbarisées. Un shoot amer qui me branle le cœur... Petite mort Petite, mords-moi Encore Ton corps Ébranle-moi toujours Effrayant amour Branle-moi Je vacille Dévisse ... Tourne le vice Serre-moi Ne m’oublie pas, lover dose ... Encore ...   See You Later ! D.
Posté par ZONE 68 à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 mars 2018

Happy

«I’ll be a Happy man» salsate groove dans mes oreilles Luis Aviles adossé à son Latin Blues Band. Impeccable injonction ... Mais si je veux mon Luis ! Et oublie-moi un peu, un temps, un tantinet ... La carte du tendre est dure comme de la semelle, pourtant je l’avais demandée saignante ... Faudrait songer à changer de crèmerie. Succomber aux charmes de la nouveauté. Délaisser un quotidien perclus d’habitudes. Tenter le diable et lui bouffer la queue ! Changer de trottoir. Se prendre pour un autre et marcher à... [Lire la suite]
03 mars 2018

Pluie

La pluie dehors. 2018. On sait plus, on s’y perd ... 2018, alors. Détrempé déjà comme un millésime un peu bouchonné. Et 1972 dedans. On s’imperméabilise devant un film de Claude Sautet. Montand ... Romy ... Schneider en sublime objet du désir. Yves en monumental macho estampillé 70’s, au palpitant au bord du collapsus. L’averse 2018 séchée par la love story 1972. Entre réel et nostalgie. Entre Macron et Giscard. C’est par où qu’on sort ? (Humeurs de guère. 2) See you later ! D.
Posté par ZONE 68 à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
19 octobre 2016

Hé oh !

  Des jours et des nuits à scruter les écrans ... à se faire des phrases dans la tête ... et à lentement recommencer ... à machinalement creuser le vide ... Des jours et des nuits à cauchemarder sur des illusions lézardées ... à organiser des rendez-vous manqués avec la création ... Et se réveiller brusquement en fixant le vide ... Vertige du rien avec vue sur un encéphalogramme plat ... Douloureuse expérience de l'impuissance à sécréter les mots ... Lorsque ma plume se débine, c'est ma vie qui vacille. Écrire... [Lire la suite]
Posté par ZONE 68 à 13:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 mai 2016

Intime décline

De retour sur le clavier. À nouveau sur Zone. Les idées se pressaient, mais l'envie d'y retourner se laissait désirer. C'était comme si l'exercice de la plume déplumait mon existence. Perte de temps. La vie est courte. La vivre, plutôt que l'écrire. À quoi bon ... Entrée en matière tristounette me confie ma lectrice de coeur et de corps ... J'avoue. Mais bon, il faut bien enrober, enjoliver mon droit à la paresse. Le décliner comme une enivrante et radicale théorie révolutionnaire. Le grand soir, c'est... [Lire la suite]
Posté par ZONE 68 à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
19 octobre 2015

De l'aculture

Et si l'on reparlait un peu de culture, cette appelation désormais incontrolable, vaine figure de proue d'une exception française en déliquescence. Cette belle idée que l'on est en train de balayer prestement sous couvert de restrictions budgétaires. Sous le tapis donc  les artistes, les créateurs ... On ne peut plus accueillir toutes les cultures du monde. Ça se passe comme ça, à Mulhouse, comme ailleurs sans doute. Comme une lettre à la poste et personne ne bronche, ou alors très doucement, histoire de ne pas froisser... [Lire la suite]

30 mai 2015

La déconfiture ...

"Il n'y a plus rien " ... Ferré ironisait, prophétisait ... L'inconcevable ... Léo the last, poète terminal au flow débridé ... Rien... Sa grenade dégoupillée nous explose aujourd'hui en pleine gueule et elle a déjà un goût de cendres. Le réel a rattrapé la poésie. La langue est allée se faire pendre ailleurs. La littérature est passée dans la clandestinité et, doucement, nous glissons en résistance ... L'ombre active plutôt que la collaboration ou la cohabitation ... Ne pas se soumettre à cet herpès épais qui... [Lire la suite]
25 mai 2015

22h17

Il y a des moments comme ça, où le temps s'étire et prend son temps, ses aises ...  Où le temps ne passe pas ... Où l'horloge mégote ses tours, où l'attente s'installe dans la durée ...  Hier encore, tout allait trop vite. D'étreintes en verres de rouge, de fous rires en vertiges sauvages, ça filait, le temps s'affolait en bout de nuits encore blanches ...  Il y a des moments comme ça, où l'intime se fait embouteillage, alors que l'on s'imaginait hors d'atteinte de ces drôles d'états, de ces parenthèses... [Lire la suite]
Posté par ZONE 68 à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
18 mai 2015

Loin ...

Loin des rumeurs de la ville ... Bien loin ...  De ce brouhaha gonflant qui renvoie nos enfants à de vulgaires pois sauteurs, leur offrant comme unique horizon caoutchouteux une basse consommation ... On occupe l'espace et on s'occupe de vos esprits ... À Mulhouse, la place de la Réunion est en train doucement de se transformer en place de la dérision, de la grande illusion...  De l'artificiel Village Rugby Tour à cette Cité gonflée, et en attendant la suite, la municipalité enterre la création sous des débauches... [Lire la suite]
11 mai 2015

Cité... Gonflette !!!

Que sont (!!!) la culture devenue ? Depuis des mois ( des années ? ) on n'y voit plus très clair ... Et puis , surtout , on ne voit rien venir ... Pas d'embellie ... On ne s'emballe plus ... A peine se réjouit-on de voir quelques noms sur une affiche ...  Mais la movida du Bollwerk ne vibre plus que dans les archives numérisées de quelques photographes à l'oeilleton acéré ... Elle remue aussi en des spasmes nostalgiques quelques cerveaux d'ici encore en sursis de sclérosantes absences ...  D'un (!) œil... [Lire la suite]
Posté par ZONE 68 à 20:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,