02 mai 2017

Nuit et Braillards

Nuit et braillards, plus de brouillard. Tout est clair, tout s'éclaire. Au 4e top, il sera trop tard. Éteindre la lumière. Avant... Un dernier regard, juste encore une fois ... Avant la submersion. Avant la soumission. L'ordre nouveau. J'embraye. Je déconnecte. Je prends la tangente. À tombeaux profanés ouverts ... Highway to nowhere ... Je descends. Le week-end à Rome attendra mon pauvre amour ... Ce soir, je m'exile en ton intérieur ... Je laisse les braillards à leurs piteux slogans, à leurs drapeaux... [Lire la suite]

26 avril 2017

Dans les yeux de ma mère

J'avais prévu de chroniquer, ici, quelques sorties musicales reçues récemment dans ma boite aux lettres. Ces nouvelles Paroles de Teppaz devront encore patienter. Pas trop longtemps, pas jusqu'au 7 mai. Non, non, elles seront d'avant ... D'avant quoi, d'ailleurs ? D'avant l'extrême droite ? D'avant l'extrême finance ? En tous cas, d'avant ce choix et, forcément, d'après mon coup de gueule contre l'extrême n'importe quoi. Voter contre l'extrême droite, c'est refuser de se soumettre au simplisme pavlovien du tout se vaut. ... [Lire la suite]
08 avril 2017

De quoi ce silence est-il le bruit ?

Le soleil. Enfin. Retour de flamme, départ de flemme. On respire un peu mieux, ou l'on s'en donne l'impression. Avec des envies de filer, de se dérouler ... De se la jouer clandestino, lunettes noires et pétard ... Ce serait si simple, si facile, de se laisser faire, de laisser faire, de s'enfoncer dans cette exquise promesse printanière ... Simple. Trop. Mais ce silence, comme un fondu au noir vertigineux, me glace le sens. Compte à rebours. J - ... quelques jours, quelques nuits ... Et le compte sera fait ... Et... [Lire la suite]
Posté par ZONE 68 à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 décembre 2015

Écrire ...

Écrire. Malgré tout. Écrire au risque de la redite, des lieux communs. Page blanche. L'angoisse. Celle-ci m'était plutôt inconnue ... Chacun ses traumas, ses fragilités, ses petits tracas. Écrire alors. Alors que la tête est ailleurs, qu'aujourd'hui l'exercice, dit-on, est de réapprendre à vivre comme avant.  Réapprendre à écrire. L'écriture c'est comme le vélo, ça ne se perd pas. Même si on est un peu perdu, un peu largué. On cherche sa voie. "Ah tu es là, je ne t'avais pas vue". Se frayer un chemin dans ce... [Lire la suite]
05 octobre 2015

Sauvons-nous !

Et avec ça ?  Vous reprendrez bien un petit quelque chose ? L'indigestion, le trop-plein, comme une envie de crier pour éviter l'implosion. Non. Assez. Plus rien. C'est bon, enfin non, c'est dégoûtant, dégueulasse, c'est ... sérieux. Oui, sérieux comme une vague de bas du Front, un tsunami de la déraison, un tremblement de terreur force 10 sur l'échelle du sphincter.  Confus paysage d'avant la bataille. On n'ose imaginer la suite. Reste que l'on s'installe dans ce nouvel appartement de la pensée. On prend ses... [Lire la suite]
Posté par ZONE 68 à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 avril 2015

Monstrueuse parade ...

On hésite entre rires et larmes en observant cette nouvelle émission de télé réalité diffusée depuis plusieurs jours sur l'ensemble des médias hexagonaux ... Soit une sorte de Loft Story vert de gris avec vue sur une piscine bouillonnante d'eau de Vichy, infestée de piranhas, matinée d'une séquelle boule puante de Secret Story version "1, 2, 3, facho !!!" ... Bref, ce jeu délirant du "plus extrémiste de droite que moi tu meurs" semble devenu une nouvelle passion française. Un improbable et vulgaire exercice d'exorcisme de... [Lire la suite]
13 mars 2015

F(r)ictions ...

Chacun cherche son chat, mais Le Péril n'est plus Jeune ... Au jeu malsain des Poupées Russes, il a désormais la teinte brun marine ... Au début, il y a des années, on haussait les épaules, en marmonnant c'est Rien (s) du tout ... Et puis de 21 avril en raclées récurrentes, on a commencé à se dire Peut-être, tout en rassurant en pointant du doigt cette Auberge Espagnole des déçus, des protestataires et autres colocataires du facholand ... On entrait alors dans le forcément piégé et tronqué débat de "la dédiabolisation" ... ... [Lire la suite]
29 novembre 2014

Du bon usage de la désynchronisation

On vit vraiment une drôle d'époque. Elle n'a plus rien d'épique celle-ci, elle serait plutôt du genre terrifiante, prête à tout pour faire comme si rien n'allait de travers. Prête à se travestir en Père Noël sans se geler les miches. Prête à manifester pour défendre les huissiers qui, demain, viendront les expulser. Prête à faire péter l'audimat du concert des Enfoirés en rêvant de Marine Le Pen. Prête à tout. L'époque est pleine de tic et de toc. Elle ressemble au public d'ados déchaînés de ces films d'horreur, qui se fait son... [Lire la suite]
Posté par ZONE 68 à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,