02 mai 2017

Nuit et Braillards

Nuit et braillards, plus de brouillard. Tout est clair, tout s'éclaire. Au 4e top, il sera trop tard. Éteindre la lumière. Avant... Un dernier regard, juste encore une fois ... Avant la submersion. Avant la soumission. L'ordre nouveau. J'embraye. Je déconnecte. Je prends la tangente. À tombeaux profanés ouverts ... Highway to nowhere ... Je descends. Le week-end à Rome attendra mon pauvre amour ... Ce soir, je m'exile en ton intérieur ... Je laisse les braillards à leurs piteux slogans, à leurs drapeaux... [Lire la suite]

26 avril 2017

Dans les yeux de ma mère

J'avais prévu de chroniquer, ici, quelques sorties musicales reçues récemment dans ma boite aux lettres. Ces nouvelles Paroles de Teppaz devront encore patienter. Pas trop longtemps, pas jusqu'au 7 mai. Non, non, elles seront d'avant ... D'avant quoi, d'ailleurs ? D'avant l'extrême droite ? D'avant l'extrême finance ? En tous cas, d'avant ce choix et, forcément, d'après mon coup de gueule contre l'extrême n'importe quoi. Voter contre l'extrême droite, c'est refuser de se soumettre au simplisme pavlovien du tout se vaut. ... [Lire la suite]
06 février 2017

Où t'as mis le pavé ?

Il y a des week-ends comme ça, où entre Leiv et Marcel, tu as envie de rester au chaud la tête sur les fesses de France et les doigts dans les cheveux de Ine ... Où tu voudrais que le souffle du nouvel opus de H-Burns soit l'unique son qui pénètre tes oreilles et où tes seuls efforts consisteraient à appuyer sur la machine pour que coule le café, à lever le coude pour remplir ton verre et à béatement sourire ... Il y a des week-ends comme ça ... Mais lorsque la conjuration quotidienne des imbéciles vire deux jours durant en... [Lire la suite]
29 novembre 2016

Last exit ...

Voilà. On y est presque. Quelques mois encore à savourer, même s'il n'est pas rouge, un fond de l'air point trop oppressant. On s'y prépare doucement, sans vraiment s'y résigner. Le pire est à venir, car la bande-annonce diffusée en boucle, ces dernières semaines, fleure bon sa dose d'édulcorants. Juppé-Fillon, Fillon-Juppé ... On frémit d'extase. Petites morts politiques sur kleenex karcherisés. La droite se refroque, entre sourcils épais et lodens vert bouteille. Je vous salis marauds et brûle l'ISF !!! 4 millions de... [Lire la suite]