05 novembre 2015

Chroniques d'un livre annoncé (4)

Trois jours que le bouquin est devenu un objet réel. Un truc qu'on peut toucher, renifler ... Regarder et lire, évidemment, c'est fait pour ça.  Trois jours et il vit sa vie. "Before instagram" au saut du lit, froissé peut-être comme un drap où l'on peut se lover, se rêver, se refaire le film ... Avant. Après. Mais où étais-tu ? Et Moi où étais-je ? Etiez-vous ailleurs ? Ah il n'était pas né ! Souviens-toi, nous n'étions pas là ... Mais vous je t'avais vu mais pas encore connu ... Nous étions jeunes et... [Lire la suite]

03 novembre 2015

Nothing (what) else matter ...

Tout juste si, en cette queue de comète de week-end, l'on n'a pas tiré un feu d'artifice ou organisé  dans l'urgence une conférence de presse nocturne, voire même fait sonner les cloches de la cité. Et tout ça pourquoi ? Pour l'ouverture, ou plutôt l'annonce de la future ouverture, d'un café à Mulhouse.  "Enfin un café, comme vous y allez monsieur, c'est d'un Starbucks café dont il s'agit !" Oui, la crème de la crème du coffee américain, ce qui d'emblée n'a rien de particulièrement engageant. La nation du... [Lire la suite]
02 novembre 2015

Chroniques d'un livre annoncé (3)

Eh bien voilà. Le voilà. Il est sorti. Le livre est sorti ... du moins des presses et des cartons acheminés, aujourd'hui, chez l'éditeur (Médiapop Editions). Bientôt en rayons, donc, et, pourquoi pas, sous le sapin ! Un gros bouquin. "Before Instagram", donc, de Philip Anstett (photos) et Daniel Carrot (texte). La drôle d'histoire se poursuit. Il va falloir assurer la "promo" et ça risque d'être rigolo  !!! * Ce vendredi 6 novembre, de 17h à 18h30, invités de l'émission Stamala sur Radio MNE (107.5 sur la FM). Ce... [Lire la suite]
27 octobre 2015

Chroniques d'un livre annoncé (1)

Voilà. C'est dans la boite. Relu. Corrigé. Rerelu et rerecorrigé.  BAT. Bon à tirer, à être lu, acheté, aimé, critiqué ... Bref, sous presse, et moi un peu sous pression. Être de l'autre côté est une nouvelle position. Une terre inconnue, un peu mystérieuse. Rentrer dans le champ alors que des années durant je n'en fus que l'observateur décapant, le spectateur sans visage, une signature, sans doute, singulière. Il faudra donc parler de moi, me dire, me vendre. Drôle d'histoire! Elle débute. Elle... [Lire la suite]
11 octobre 2015

Before Instagram

  Une page de de pub, mais surtout ne zappez pas, pour un bouquin qui sera disponible début novembre dans toutes les bonnes librairies. Soit Before Instagram (Médiapop éditions) de Philip Anstett (photos) et Daniel Carrot (texte). Texte et photos. Durant une trentaine d'années, les mots de Daniel Carrot et les photos de Philip Anstett ont très souvent fait page commune dans les Dernières Nouvelles d'Alsace.  Un duo de choc, de bric et de rock, qui fixa dans l'encre et le révélateur ces nuits électriques... [Lire la suite]
05 octobre 2015

Sauvons-nous !

Et avec ça ?  Vous reprendrez bien un petit quelque chose ? L'indigestion, le trop-plein, comme une envie de crier pour éviter l'implosion. Non. Assez. Plus rien. C'est bon, enfin non, c'est dégoûtant, dégueulasse, c'est ... sérieux. Oui, sérieux comme une vague de bas du Front, un tsunami de la déraison, un tremblement de terreur force 10 sur l'échelle du sphincter.  Confus paysage d'avant la bataille. On n'ose imaginer la suite. Reste que l'on s'installe dans ce nouvel appartement de la pensée. On prend ses... [Lire la suite]
Posté par ZONE 68 à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 septembre 2015

Colère !

C … P … Gr ... P …  Asse !!! Oui, la vie parfois c’est vraiment dégueulasse … "Qu’est-ce qu’il a dit ?" "Il a dit vous êtes vraiment une « dégueulasse »" "Qu’est-ce que c’est « dégueulasse » ?" Michel Poiccard, Patricia en bout de course de la genèse Nouvelle vague. Jean Seberg plein cadre caressant sa lèvre supérieure avec l’ongle de son pouce droit, Belmondo agonisant canaille sur le bitume parisien (du côté du boulevard Raspail précisément) dans une volute terminale de Gitanes sans... [Lire la suite]
14 septembre 2015

Jours de colère !

Un vent mauvais, pas celui frais du matin, non. Ce vent qui souffle, ici et là, est lourd et glaçant. Il vient de loin charriant des biles de haine, des nuages gras imbibés de peurs aux relents de napalm et d'indifférence mortifère. Un vent ... et le silence assourdissant, comme la bande son d'un monde en panne déserté par la culture. Et ce désert gagne et les murs se remontent. Les corbeaux taillent leurs crayons et les minables attendent leur heure. Le vent est assassin. Le silence est complice. Au café... [Lire la suite]
08 septembre 2015

Et vogue le radeau ...

Comme le temps passe.  Que s'est-il donc passé ces quelques semaines d'été ?  Vacances j'oublie tout, comme une parenthèse enchantée, une bulle de sable chaud avec vue sur la mer et soleil dans la gueule. Bronzer. Oublier. Faire comme si ... Regarder la vie à travers des verres fumés. Et surtout ne pas se laisser distraire par les remugles plombants du monde qui bascule. Surtout ne pas s'en laisser conter par les souffles acres des naufragés d'un monde médusé. Et vogue le radeau ... ... [Lire la suite]
05 août 2015

Le rouge est mis !

A en croire le quotidien local bicéphale, les nuits du Bollwerk seraient devenues le must du genre, the place to be de la djeunitude, le phare régional, voire plus si affinités, de la fièvre noctambule. Paris n'a qu'à bien se tenir et Ibiza se faire du souci ... On ne sait si c'est du lard ou du cochon, reste que notre JR local a l'art de faire de la mousse et de se faire mousser. Emballé, c'est pesé, par une petite nuée de moussaillons d'une presse sans vagues ... Une mer d'huile où flottent cireurs de pompes et... [Lire la suite]