23 juin 2018

Ma Rime Ma House (4/4)

Fin du parcours. Terminus tout le monde descend ! Manchester ? Mulhouse ? Va savoir ... Et d’ailleurs, qu’importe. Entre les murs MADHOUSE du Séchoir et les mots maison de la Zone, on vire ailleurs, ou pas ... Sur la route en tous cas ! Voilà l'été ...   Mulhouse ne rime pas avec Manchester. Et pourtant ! Été 1978, je repasse le Channel. Virée en voiture avec deux potes. Londres et puis ... Manchester, à nouveau. En 3 ans, la crise économique a laminé la ville. Le père de Steeve est un cadre désormais au... [Lire la suite]

22 juin 2018

Ma Rime Ma House (3/4)

Troisième livraison de mes papotextages décrochés de l’expo collective du Séchoir mulhousien, MADHOUSE. «Love will tears us apart» pleurait la Mersey river en bout de course de ce printemps 1980. En ricochet, l’Ill collapsait aux feulements affolants et abrasifs de «Hôtel devil». Suicidé dans sa cuisine, Ian Curtis renvoyait la cold wave à la morgue. Pour ne pas tourner mad, la house s’installait à l’Hacienda, histoire de faire reluire les dance floors et de s’inventer des nuits blanches aux contours psychédéliques option... [Lire la suite]
22 juin 2018

Ma Rime Ma House (2/4)

Suite de la cavale de mes textes de l’expo collective MADHOUSE, du Séchoir mulhousien à la Zone. Pourtant loin de Manchester, et sans se saisir de ces vieilles images option Cent cheminées vs "Merci patron t’es trop bon!", Mulhouse a connu son Summer of love. Deux petites décennies après ce fameux mois de mai quinqua, les nuits d’ici crachaient de l’électricité sur les murs de briques et de broc. À Manchester, se jouait le futur de la brit pop, voire tout simplement du rock, mais aussi la fin de l’ère Thatcher. Ils avaient... [Lire la suite]
21 juin 2018

Ma Rime Ma House (1/4)

En frétillant rebond des murs du Séchoir mulhousien, les mots de ma participation à l’expo collective MADHOUSE, autour de Mulhouse et Manchester (du 20 avril au 27 mai dernier), vagabondent désormais ici en leurs territoires littéraires. Welcome home ! Mulhouse ne rime pas avec Manchester. Et pourtant ! 1975, Lycée Schweitzer, 3e, Manchester s’est pointé par hasard. Look improbable de teenager british en échappée belle d’une pellicule de Ken Loach, il s’appelait Steeve et c’était mon correspondant. Il se fit Mulhouse au... [Lire la suite]