16 décembre 2016

Et donc ...

Et donc ... On aura laissé mourir Alep. Sans trop broncher. En s'indignant un peu, pour la forme ... Comme quoi, à l'ère des chaînes tout-infos en veux-tu en voilà, de l'Internet haut débit qui crache tout et n'importe quoi, pour tout et n'importe quoi, on peut massacrer sans relâche, durant des semaines ... Et donc, on savait ... Et on a laissé crever Alep. Sans même ce fameux sursaut citoyen, ce réflexe pavlovien option morale vs humanité ... Pas une manif d'envergure, ou même réduite au symbole. Pourtant on a... [Lire la suite]